LE DROIT DE TOUS
A LA DIGNITE

Tournée de l’ONG DSF à la prison civile de Porto-Novo

Ici, c’est l’exiguïté d’une bâtisse construise depuis les temps coloniaux qui pose problème. Les détenus sont entassés comme des rats et vivent comme si la prison était un vrai enfer sur terre. Le régisseur de la PC de Porto-Novo, Lieutenant Jean-Eudes ETCHINA, rappelle qu’elle est construite depuis 1892 pour une capacité de 250 détenus et a connu une extension 2009. Mais aujourd’hui, elle héberge 1028 détenus dont 18 mineurs et 35 femmes.
Dans l’immédiat pour lui, un groupe électrogène serait le bienvenu pour relayer l’électricité de la SBEE qui en cas de coupure, ouvre la porte à toute sorte d’insécurité.
Le régisseur a également souhaité en face de la délégation de DSF-ONG, son assistance pour amener les autorités à autoriser l’implication formelle des régisseurs dans le système de restauration des détenus.
Toutefois, il a félicité l’actuel Gouvernement qui a envoyé un lot important de produits pharmaceutiques pour l’entretien sanitaire des détenus en cas de maladie sur place.
A la question des détentions abuses (puisqu’il en existe en légion) le Lieutenant ETCHINA souligne que les dispositions de l’article 147 du Code de Procédure pénale a déjà tranché la question mais sa non application régulière cause encore des dommages dans les prisons civiles. Il a en outre mentionné le projet de reconstruction de la PC de Porto-Novo et appeler DSF-ONG à la veille citoyenne afin d’en assurer la concrétisation.
Il faut noter que la PC de Porto-Novo détient des prévenus, des inculpés et des condamnés.
L’ONG DEFENSE SANS FRONTIERES, dans sa logique, a répondu, quelques jours après cette visite, soit le 30 décembre 2016, à quelques-unes des doléances en envoyant un lot important de vivres, des vêtements et tissus pour les mineurs et les femmes ; ce qui devrait certainement permettre à ces derniers de fêter convenablement le nouvel an. D’autres actions sont en cours pour soulager un tant soit peu les détenus et le personnel administratif des prisons civiles notamment ceux de Porto-Novo, pour le cas précis, des précarités dans lesquelles ils vivent et travaillent.

Articles similaires

Audience de la Président... Christhelle HOUNDONOUGBO poursuit son plaidoyer pour l’amélioration des conditions de vie des détenus (La Présidente de DSF-ONG attire l’attention du Président Ousmane BATOKO sur la nécessité d’humaniser
Tournée de prospection d... L’ONG « DEFENSE SANS FRONTIERES » met le projecteur sur les conditions de vie dans les milieux carcéraux (La Présidente Christhelle HOUNDONOUGBO en « bon samaritain »
Tournée de prospection l... La prison civile d’Abomey-Calavi ne souffre d’aucune insuffisance en matière de norme architecturale. Elle est nouvellement construite par un programme américain dont le Bénin a bénéficié. Les
DSF-Ong reçue en Audienc... CHRISTHELLE HOUNDONOUGBO ÉCHANGE AVEC LE PRÉSIDENT TABÉ GBIAN EN FAVEUR DES DÉTENUS L’ONG DÉFENSE SANS FRONTIÈRES (DSF-ONG) poursuit ses plaidoiries auprès des autorités béninoises pour l’amélioration des
Christhelle Houndonougbo ... LA FONDATION ASG, POTENTIEL PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE DSF-ONG Dans la matinée de ce jeudi 01 juin 2017, une délégation de l’Ong DÉFENSE SANS FRONTIÈRES a été reçue
La prison civile de Lokos... La prison civile de Lokossa est la seule au Bénin régie par une femme Gendarme. Elle est construite en 1997 pour une capacité de 150 détenus mais
Tournée de l’ONG D... Le 21 décembre 2016, la délégation de DSF-ONG a continué sa tournée dans le département du Littoral. A la prison civile de Cotonou, le Capitaine Sabi KONTO
Tournée de l’ONG D... La prison civile d’Abomey est la dernière étape dans le chronogramme de la région Sud. A ce niveau, le constat est triste. Le Régisseur a mis l’accent
Lancement du livre «... Vous êtes cordialement invités au lancement du tout premier livre « ACCUSÉE, MAIS PAS COUPABLE » de Madame Christhelle HOUNDONOUGBO le 13 Mars 2017.
Audience de DSF-ONG au mi... LA PRÉSIDENTE CHRISTHELLE HOUNDONOUGBO PLAIDE POUR L’AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE VIE DANS LES PRISONS CIVILES DU BÉNIN Le Ministre de la Justice, Me Joseph Djogbénou a accordé
Rejoignez-nous sur : Facebook twitter